Bilan provisoire après la réouverture des librairies
 
On s'en réjouit, les librairies sont ré-ouvertes depuis le lundi 11 mai et ont retrouvé un public nombreux et assoiffé de lectures… suisses ! Placée sous le slogan de la campagne «J'achète un livre suisse !», cette réouverture comportait pourtant pas mal d'incertitudes et quelques craintes: comment mettre en place un dispositif de mesures sanitaires adaptées sans décourager la clientèle ? Comment permettre le feuilletage des livres sans prendre de risque ? Comment faire face à l'afflux des nouveautés des éditeurs mises en confinement ? La clientèle allait-elle être au rendez-vous ? Etc.
Les premiers échos sont tous positifs comme si cette longue privation du livre, cette fermeture d'espaces tout à la fois intimes, riches et diversifiés qu'offre chaque librairie, cette absence du contact privilégié avec les libraires avaient stimulé chez chacun une soif grandissante de lecture. On s'en réjouit.
 
Pourtant que de couleuvres avalées pendant ces 2 mois pour la chaîne du livre. Ecartée des mesures de soutien aux acteurs et institutions culturelles dont elle est partie intégrante, privée de toutes commandes des bibliothèques elles aussi fermées, privée de tous les événements littéraires – salons, festivals, lectures, dédicaces…tous annulés – les librairies ont résisté au mieux en maintenant un service à la clientèle et en recourant massivement aux mesures RHT et au crédit-relais pour survivre. Tout comme les éditeurs qui eux ont vu leurs revenus chuter puis s'arrêter tout net, sans bénéficier pour la plupart de réduction de loyer ni du moindre soutien des pouvoirs publics autre que celui mis en place par le SECO. Et qui ont perdu tout le travail de promotion des nouveautés qui devaient paraître ce printemps, reportant celles qui devaient suivre et allégeant leur programme éditorial du second semestre pour ne pas asphyxier les librairies.
 
Le reprise de l'activité sera lente, elle sera progressive, et un retour à la normale n'est pas attendu au mieux avant le début de l'année prochaine. Il y aura des dégâts tant il est vrai que nos librairies et nos maisons d'édition sont majoritairement des petites structures à la marge infime quand elles arrivent à en dégager une. Dans ce combat pour faire reconnaître les librairies et les éditeurs comme acteurs culturels à part entière, les médias nous ont soutenu, et le livre a su fédérer un large public mais sans parvenir à ce jour à convaincre nos autorités. LIVRESUISSE ne baisse pas les bras, nos regards et actions se tournent désormais vers les parlementaires chargés de débattre cet été du Message Culture et du budget qui l'accompagnera pour la période 2021-2024, nous avons réactivé avec nos confrères alémaniques et tessinois le Lobby suisse du livre et nous travaillons tous ensemble à un projet de relance fort, national et bénéficiant à toute la chaîne du livre qui en a cruellement besoin. Vous en entendrez parler prochainement.
 
Quatre questions à une librairie
Librairie "De cap et de mots" à Bulle
 
Depuis octobre 2017, Léa et Amélia transmettent leur passion du livre dans leur librairie à Bulle. Elles ont accepté de répondre à nos questions et de témoigner de leur expérience durant cette période extra-ordinaire.
 
Découvrez leurs réponses
Trois questions à une éditrice
Editions "d'autre part" à Genève
 
Depuis 1997, les éditions D'Autre part ont édité plus de cent titres de littérature suisse d'expression française. Nous avons demandé à Jasmine Liardet, directrice de la maison d'édition, comment elle a fait face à la situation exceptionnelle et comment elle envisage l'avenir.
 
Découvrez ses réponses
Chiffre du mois
 
1,8 millions 
 
Ce montant correspond à l'estimation des pertes de chiffre d'affaires de 23 de nos membres éditeurs pour les seuls mois de mars-avril (sur la base des réponses reçues à notre questionnaire). Si l'on considère les maisons d'éditions qui n'ont pas répondu ainsi que celles (parfois importantes) qui ne sont pas membres de notre association, on peut estimer le montant total des pertes des éditeurs romands sur cette période de 3 à 3,5 millions de CHF.  
 
Actualités du livre 
J'achète un livre suisse !
 
L'ouverture des librairies le 11 mai dernier s'est déroulée sous le sceau de la solidarité avec les éditeurs suisses ! Les librairies partenaires de LIVRESUISSE ont joué le jeu avec une mise en avant des dernières parutions de leurs confrères du livre. L'occasion pour le lecteur de découvrir la richesse éclectique des publications émanant de notre sol romand !
 
Et les apprentis dans tout ça ?
 
La crise du COVID-19 a également impacté la formation des apprentis libraires et le déroulement des examens finaux. Des procédures adaptées, avec examens oraux et grille de qualification ont été mises en place pour permettre aux apprentis de 3e année de valider leur formation et obtenir leur CFC. Toutes les entreprises formatrices ont reçu les directives et nos confrères du SBVV ont même proposé un petit tutoriel pour l'utilisation de la grille de qualification, mais qui n'existe qu'en allemand.
En cette année exceptionnelle, il semble que plusieurs candidats à la formation n'aient pas trouvé de place à ce jour, la formation d' apprenti.e.s est pourtant absolument nécessaire à la relève.
 
Concours suisse de littérature 2020
 
Le concours suisse de littérature est ouvert aux auteur.e.s suisses ou résidant en Suisse. Ils peuvent présenter un ouvrage littéraire publié lors de l'année écoulée et rédigé dans une langue nationale ou un dialecte suisse. Les lauréat.e.s reçoivent un prix de 25 000 francs chacun et sont soutenus par des mesures ciblées qui leur permettent de faire connaître leur oeuvre en Suisse et à l'étranger. Le délai de participation est fixé au 25 juin
 
Plus d'informations
Prix du polar romand 2020 : sélection finale
 
Alors que le festival Lausan'noir est reporté à l'année prochaine, le prix du Polar romand est maintenu et sera décerné le 29 juin. Le jury a établi mercredi 20 mai sa sélection finale, composée de dix titres choisis parmi une liste d'une trentaine de polars, thrillers, romans noirs et à suspense écrits par des auteur.e.s romands et publiés entre octobre 2019 et mai 2020.
 
Les 10 titres en lice
 
 
Première sélection du prix Jan Michalski
 
Le prix Jan Michalski récompense chaque année une oeuvre de la littérature mondiale dans les catégories fiction, non-fiction et livres illustrés. Faisant suite à la récompense de l'année dernière décernée à Zeruya Shalev pour son roman Douleur, découvrez la première sélection des seize titres choisis par le jury. 
 
Voir la sélection
 
Alesandro Baricco reçoit le 42ème Prix Européen de l'Essai pour son livre The Game
 
Le Prix Européen de l’Essai décerné par la Fondation  Charles Veillon consacre depuis plus de quarante ans un ouvrage ou l’oeuvre d’auteur.e.s qui, par leurs écrits, contribuent à nourrir et diffuser le mouvement de la pensée. Découvrez le livre lauréat de cette année. 
 
Communiqué de presse
Politique du livre
 
Editeurs et libraires réagissent à l'interview de Mme I. Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture

A l'instigation de Francine Bouchet, Laurence Gudin, Alain Berset et Mathieu Mégevand une tribune est rédigée et signée par de nombreux éditeurs et libraires de Suisse romande: lisez ici cette tribune et accédez à l'interview de Mme Isabelle Chassot, directrice de l'OFC, publiée dans le journal Le Temps.
 
 
La tribune
 
Soutien à l'édition de l'OFC : période 2021-2024
 
Le soutien fédéral à l’édition consiste en contributions structurelles pluriannuelles destinées aux maisons d’édition suisses qui privilégient un travail éditorial de qualité (production dite culturelle, lectorat, promotion, etc.). Mise en place au début du précédent Message Culture, cette aide structurelle est renouvelée pour la période 2021-2024. Le concours s'est ouvert le lundi 8 juin et se prolonge jusqu'au 10 août 2020, dernier délai. Nous invitons vivement les éditeurs éligibles à déposer un dossier de candidature sur la plate-forme dédiée
 
Vers le site
Evénements
 
 
En route vers Bruxelles 2021 ! 
 
La Suisse sera l'hôte d'honneur de la Foire du livre de Bruxelles en 2021 ! Cette invitation sera l'occasion de mettre en avant la production éditoriale et les auteurs suisses par le biais d'un stand original et attractif conçu par le bureau d'architectes Piertzovanis-Toews à Bâle, sur une surface largement agrandie. Sous le thème "montagne de livres, montagne de possibles", découvrez le projet en avant-première. 
 
Descriptif du projet 
 
Le livre sur les quais aura bien lieu du 4 au 6 septembre
 
Alors que les annulations de manifestations se succèdent, l'équipe du festival a annoncé qu'il maintenait la 11ème édition sous une «forme nécessairement différente, un nouveau concept adapté aux mesures sanitaires". 
 
Lire le communiqué de presse
L'ouvre-boîte: littératures et sardines. Vivre en tant qu'artiste en Suisse en 2020.
 
Les soirées de L'ouvre-boîte sont des moments de discussions avec des artistes de multiples horizons (Littératures, bd, visual arts...). Animées par Jon Monnard et Mathieu Corpataux en collaboration avec Le Nouveau Monde, premier rendez-vous le 12 juin avec comme invités Pierre Fankhauser, Chloé Falcy, Silvain Monney, Cécile Giovannini.
 
Plus d'informations
Bref retour sur un projet collaboratif inédit, initié par Alexandre Dimitrijevic
 
En cette période exceptionnelle, la plupart des libraires ont proposé des publications quotidiennes sur leur réseaux sociaux afin de garder un contact privilégié avec leur public.
Dans ce contexte de confinement, la librairie Delphica à Genève a proposé au dessinateur Herji (https://herji.ch/) de collaborer sur un projet d'envergure lors d'une consultation publique pour penser et dessiner les contours de la librairie de demain. 
 
Découvrez le dessin d'Herji
 
LIVRESUISSE, L'Association
18, Av. de la Gare - CP 529
CH - 1001 Lausanne
contact@livresuisse.ch
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
Cet e-mail a été envoyé à
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur LIVRESUISSE
 
 
 
© 2020 LIVRESUISSE